Contact | Connexion
Abbaye de Varennes
]
Sont apportées ci-après quelques réponses aux questions les plus fréquemment posées par les visiteurs, en dehors de l’histoire de l’Abbaye de Varennes.

Informations sur l’abbaye


Les propriétaires

Les bâtiments de l’ancienne Abbaye de Varennes ont, comme l’ensemble de ses domaines, été vendus comme Biens Nationaux en 1791. Depuis cette époque et encore aujourd’hui, les bâtiments sont partagés en deux propriétés privées autonomes.

La destination des bâtiments

Consultée sur la possibilité de célébrer des offices dans l’église, la hiérarchie de l’Eglise catholique a indiqué qu’elle souhaite que les cérémonies religieuses soient réservées aux seules églises paroissiales et a approuvé que l’abbatiale de Varennes soit, dans le respect des lieux et de leur histoire naturellement, dédiée à des activités culturelles et d’animation. Ses propriétaires la mettent fréquemment à la disposition des collectivités locales et des associations pour l’organisation de manifestations publiques.

Les autres bâtiments sont à usage d’habitation.

La protection

L’église a été inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1958. En 1993, tous les autres bâtiments de Varennes, y compris les constructions agricoles ajoutées au XIXème siécle, ont également été inscrits. En 1994, l’église, la maison de l’abbé et ses dépendances ont été classées Monuments Historiques.

Les restaurations et leur financement

Mur sur la facade la maison du prieur {JPEG}
Mur sur la facade la maison du prieur

Lors de chaque campagne de travaux de restauration, les propriétaires sont tenus de soumettre à l’administration culturelle (Architecte des Bâtiments de France de l’Indre, Conservateur Régional des M.H. de la Région Centre) les travaux projetés, lesquels ne peuvent être réalisés qu’avec son autorisation et sous son contrôle.

Les travaux de restauration (façades, toîtures, restitution de l’état d’origine, etc.), sont directement financés par les propriétaires. Usuellement, l’Etat accorde des subventions pour financer les travaux de restauration entrepris dans les Monuments Historiques, subventions qui s’élèvent à 25 % pour les bâtiments classés et à 10 % pour ceux qui ne sont qu’inscrits à l’inventaire supplémentaire. Le département de l’Indre accorde généralement un financement complémentaire de l’ordre de 10 % pour les bâtiments classés, financement qui n’est qu’occasionnel pour les bâtiments inscrits. Les travaux d’entretien courant et, éventuellement, d’aménagement pour la visite, sont par contre à la charge exclusive des propriétaires et ne peuvent donner lieu à l’attribution de subventions publiques.

Les grandes étapes de la restauration de l’église ont successivement porté sur :

  • 1968 réfection des toîtures de l’église
  • 1972 reprise des contreforts en façade ouest
  • 1981 destruction des écuries et des étables à l’intérieur de la nef
  • 1986 fermeture sur la façade nord de la porte de grange et réconstitution d’une fenêtre romane
  • 1991 restauration du niveau d’origine de la nef et réalisation d’une dalle avant dallage
  • 1997 réouverture de la porte de 1741 sur la façade ouest et réalisation d’un escalier
  • 1998 pose de vitraux de type cistercien dans quatre des six baies de la nef
  • 2002 réfection des toîtures des communs
  • 2004 réfection des toîtures de la maison du prieur et de la maison de l’abbé
  • 2006 restauration des enduits à l’intérieur de l’église
  • 2010 pose de vitraux dans les deux baies qui, étant alors murées, n’en n’avaient pas été équipées en 1999
Aux abords de l'abbaye {JPEG}
Aux abords de l'abbaye

Le recours aux entreprises locales, principalement artisanales, a toujours été privilégié. Sont ainsi intervenus depuis 1968 :

Couverture :

  • Entreprise Plantureux, Neuvy-Saint-Sépulchre, Entreprise Rochoux, Neuvy-Saint Sépulchre

Enduits intérieurs :

  • Les Bâtisseurs du Berry, Issoudun

Maçonnerie et taille de pierres :

  • Jean-Louis Moreau, Cluis
  • Entreprise Jacquet, Bourges
  • Entreprise Martin, Luçay-le-Mâle
  • Roger Chabenat, Neuvy-Saint-Sépulchre

Menuiseries :

  • Joël Réty (Veuil-Valencay), Michel Mendel (Saint-Denis de Jouhet) et ...

Peintures :

  • Jacques Albin (Neuvy-Saint-Sépulchre)

Vitraux :

  • Daniel Auclert (Lys-Saint-Georges)

X

Contact

Contacter l’Abbaye de Varennes

  • Par courrier, en écrivant à :
    Gilles Wolkowitsch
    Abbaye de Varennes
    36230 Fougerolles
  • Par téléphone au :
    tel. 02.54.31.30.59, en saison ;
    tel. 06.85.82.41.62, hors saison.
  • Par mail en utilisant le formulaire ci-dessous.

Envoyer un message

X